You are currently viewing Comment évaluer la solvabilité d’un potentiel locataire

Comment évaluer la solvabilité d’un potentiel locataire

En tant que propriétaire, la principale préoccupation est que le locataire soit capable de payer son loyer. Pour garantir que le locataire dispose des moyens financiers nécessaires pour honorer ses obligations de location en temps opportun, il est impératif d’évaluer rigoureusement sa solvabilité. Cet article vise à définir la solvabilité, à expliquer les méthodes d’évaluation et à en souligner l’importance.

Qu’est ce que la solvabilité ?  

La solvabilité d’un locataire, dans le domaine de la location immobilière, renvoie à sa capacité financière à respecter ses obligations envers le propriétaire. En d’autres termes, elle mesure la probabilité que le locataire est en mesure de payer son loyer de manière régulière et en totalité. Cette évaluation repose sur divers facteurs, tels que les antécédents de crédit, les revenus, les dépenses et les références professionnelles.

Un locataire solvable est donc celui qui démontre une stabilité financière suffisante pour assumer le coût du loyer sans risque de retard ou de défaut de paiement. Pour les propriétaires, la compréhension de la solvabilité d’un locataire est cruciale, car elle contribue à minimiser les risques financiers et à maintenir une relation locative saine et équilibrée. En somme, la solvabilité représente un élément clé dans le processus de sélection des locataires, garantissant la stabilité financière et la confiance entre les parties impliquées dans la transaction locative.

Les documents nécessaires pour évaluer la solvabilité d’un potentiel locataire ?  

Pour évaluer la solvabilité d’un potentiel locataire, vous devez tout d’abord obtenir les documents requis.

 Justificatif d’identité

Une preuve d’identité en cours de validité avec photo et signature est nécessaire. Cela peut inclure une carte nationale d’identité française ou étrangère, un passeport français ou étranger.

Justificatif de domicile 

Le locataire doit justifier de son logement actuel. Vous pouvez demander les trois dernières quittances de loyer ou une attestation de paiement de loyer du précédent bailleur. Une attestation d’hébergement est également acceptable avec copie de la pièce d’identité de l’hébergeur et justificatif de son domicile. En outre, le dernier avis de taxe foncière ou un titre de propriété de la résidence principale peuvent être acceptés aussi.

 Justificatif de travail

Pour garantir que le locataire pourra payer le loyer tout au long de la durée du bail, vous devrez également obtenir un justificatif de travail. Cela peut être un contrat de travail ou une attestation de l’employeur précisant les détails de l’emploi et la rémunération négociée. Si le locataire est une entreprise commerciale ou un artisan, un extrait récent du registre du commerce ou des métiers est nécessaire.

Justificatif de revenu 

Enfin, pour vérifier les revenus du locataire, vous aurez besoin de documents tels que le dernier avis d’imposition ou de non-imposition en France, les trois derniers bulletins de salaire, ou des justificatifs de versement d’indemnités, d’allocations ou de pensions. Pour les professions non salariées, les deux derniers bilans ou une attestation de ressources pour l’exercice en cours délivrés par un comptable sont requis.

Il est important de noter que même si le locataire fournit des copies des documents, le propriétaire peut exiger la présentation des documents originaux pour vérification. Ce processus complet garantit une évaluation approfondie de la solvabilité du locataire, offrant ainsi une plus grande tranquillité d’esprit au propriétaire.

S’assurer de l’authenticité des documents

Attention, il est crucial de prendre en compte le fait qu’à l’heure actuelle, la falsification de documents est devenue plus accessible et facilite les faux dossiers de solvabilité. Pour contrer ce problème, plusieurs solutions ont été développées pour vérifier l’authenticité des documents.

DossierFacile

Parmi celles-ci, l’État a récemment mis en place « DossierFacile« , une plateforme qui permet aux locataires de constituer leur dossier en ligne lors de leur recherche de logement, tout en offrant aux propriétaires la possibilité de vérifier les documents fournis par les potentiels locataires. « DossierFacile » se charge en effet de vérifier et de comparer les différents documents transmis, assurant ainsi une meilleure fiabilité dans le processus de sélection des locataires.

Avis d’imposition  

Pour vérifier l’avis d’imposition, l’État a mis en place deux solutions. La première consiste à utiliser le QR code disponible sur le document. L’État met à disposition le document original, qu’il a lui-même fourni, grâce à ce QR code. La deuxième solution est la création d’un site internet, Vérif Avis. Ce site permet de saisir le numéro fiscal et la référence de l’avis, ce qui permet de vérifier directement s’il s’agit bien du dernier avis d’impôt sur le revenu.

La différence entre la solvabilité du locataire et la capacité locative. 

La distinction entre la capacité locative et la solvabilité du locataire est essentielle dans le processus de sélection des locataires. La capacité locative fait référence à la capacité du locataire à assumer financièrement le coût du loyer. Cela englobe les revenus du locataire, ses dépenses mensuelles et son niveau d’endettement.

En revanche, la solvabilité du locataire concerne la probabilité que le locataire soit en mesure de payer le loyer de manière régulière et en totalité tout au long de la durée du bail. Elle prend en compte non seulement la capacité financière du locataire, mais aussi sa fiabilité à honorer ses engagements financiers passés et actuels.

Ainsi, alors que la capacité locative se concentre sur les aspects financiers présents, la solvabilité du locataire évalue également la crédibilité et la stabilité financière du locataire dans le temps. En combinant ces deux éléments dans le processus de sélection des locataires, les propriétaires peuvent prendre des décisions éclairées et réduire les risques liés aux défauts de paiement ou aux retards de loyer.

Les calculs de solvabilité de son potentiel locataire ?  

La capacité locative

Le calcul de la capacité locative se fait en divisant le revenu net annuel du locataire par 12, puis en appliquant un taux de 33,3 %. Par exemple, si un locataire déclare un revenu annuel de 40 000 €, sa capacité locative mensuelle serait de 1 100 €.

Le ratio de solvabilité

Le ratio de solvabilité se calcule en divisant le coût du loyer par le revenu mensuel du locataire. Par exemple, si le loyer est de 900 € et que le locataire gagne 3 000 € par mois, le taux d’effort serait de 30 %. Cela signifie que 30 % du salaire sont consacrés au loyer, laissant 70 % pour les autres dépenses mensuelles.

Conclusion

En conclusion, évaluer la solvabilité d’un potentiel locataire est une étape cruciale pour tout propriétaire immobilier. En suivant des méthodes rigoureuses telles que le calcul de la capacité locative et l’analyse du ratio de solvabilité. Les propriétaires peuvent prendre des décisions éclairées qui minimisent les risques de défaut de paiement et de perturbation financière. Grâce à des outils comme « DossierFacile » et des vérifications approfondies des documents fournis, il est possible d’obtenir une évaluation précise de la capacité du locataire à assumer ses obligations financières. En équilibrant la capacité locative avec la solvabilité locative, les propriétaires peuvent garantir une relation locative stable et sécurisée, bénéfique à la fois pour eux-mêmes et pour leurs locataires. En définitive, en accordant une attention particulière à l’évaluation de la solvabilité, les propriétaires peuvent contribuer à la pérennité et à la prospérité de leurs investissements immobiliers.